Shibori /Shibari 緊縛美 : OSAKA/TOKYO

General Design: Mourad Beleksir

Chorégraphie: Mourad Beleksir

Design and Manufacturing Shibori: Haruko Matsuda

Performance : H.K

Graphics and Drawings: Laurent Collobert

and the complicity of Nobuyoshi Araki

Graphic by © Laurent Collobert, 2013
Photography by © Mourad Beleksir 2014

Les Productions de l'invisible


Shibori /Shibari 緊縛美 : OSAKA/TOKYO

Novembre 2013 - Avril 2014 - Septembre 2014

Le Shibori est une technique japonaise de teinture à réserve par ligature sur tissu. Elle est aussi connue sous les termes de tie and dye.Le mot Shibari signifiant « attaché, lié », utilisé au Japon pour décrire l'art de ficeler les colis, est devenu l'appellation la plus courante, dans les années 1990, en Occident, pour désigner l'art du bondage kinbaku. Kinbaku implique d'entraver celui (ou celle) qui tient le rôle de personne soumise en utilisant des figures géométriques pré-définies à l'aide d'une cordelette, habituellement de 6 à 8 millimètres de diamètre, faite de chanvre ou de jute.

Shibori /Shibari est une Installation et une performance conçu par Mourad Beleksir et Haruko Matsuda une artiste Japonaise de Shibori qui vit et travaille à Osaka . Le Lien qui contraint le corps et aussi celui qui le soutient et nous unis. Faire ou défaire un noeud est à chaque fois une contrainte et une libération. Un hommage à "L'extase des Anges " (天使の恍惚) de Kōji Wakamatsu, Shibori /Shibari est d'abord une sensation entre le corps et l'objet qui l'attache , mais aussi une question sur notre sentiment de séparation des autres et du monde .

Shibori (絞り染め Shiborizome) is a Japanese term for several methods of dyeing cloth with a pattern by binding, stitching, folding, twisting, compressing it, or capping. Some of these methods are known in the West as tie-dye.
Kinbaku (緊縛) means 'tight binding' Kinbaku-bi (緊縛美) which literally means 'the beauty of tight binding'. Kinbaku is a Japanese style of bondage which involves tying up the bottom using simple yet visually intricate patterns, usually with several pieces of thin rope (often jute, hemp or linen and generally around 6 mm in diameter, but sometimes as small as 4mm, and between 7m-8m long). The allusion is to the use of hemp rope for restraining prisoners, as a symbol of power.The word shibari came into common use in the West at some point in the 1990s to describe the bondage art Kinbaku. Shibari (縛り) is a Japanese word that literally means "to tie" or "to bind".
Shibori / Shibari is an installation and performance that questions our feeling and also a tribute to "The Ecstasy of the Angels" (天使 の 恍惚) by Koji Wakamatsu.