I have seen nothing in Fukushima

« I have seen nothing in Fukushima »

2011 Tokyo, Fukushima et Venise : Le chant de madame Atomos

La critique avait le sens de la mise de scène, du suspens. Prétendre que même KingKong et le monstre du Loch Ness sont des : "projections collectives de cet autre monstre : l ’état totalitaire" ( Adorno 1945), pouvait autrefois apparaître comme un signe de démence, mais désormais cela collait à la lecture des situationnistes, le Godzilla du spectacle se levait pour figer tous les sujets potentiels de l’histoire et faire d’eux des objets, pour réduire l’énergie de l’aliénation à la stupeur de la réification


Mme. Atomos fut l'héroïne de 17 romans publiés dans la série "Angoisse" entre 1961 et 1963 .La sinistre Mme Atomos (de son vrai nom, Kanoto Yoshimuta) est une savante japonaise de génie qui terrorise le monde et ne rêve que de se venger de la destruction d' Hiroshima et Nagasaki.

Conçu à la suite de la catastrophe de 2011,ce projet est le fruit d’un travail en commun avec les enfants de différentes écoles de la préfecture de Fukushima. Dans le monde de l’enfance peuplé de super héros, quel super aurait pu sauver cette ville de la catastrophent et comment? Sur le modèle du « Kamishibai », un théâtre d’images ambulant du début du siècle, chaque enfant a choisi, dessiné et interprété son super héros ou super méchant préféré. Chaque enfant formulera les raisons de son choix et du scénario imaginé, pour établir un dialogue avec les autres super héros.

Les catastrophes sont le quotidien de ces images de papier, et des monstres de toutes formes écrasent chaque jour Tokyo ou Osaka. Mais cette fois, quel est celui ou celle qui pourrait se lever pour réparer cette catastrophe, et rétablir cette certitude ébranlée du monde. C’est en endossant chacun un personnage de "Super", que les enfants auront à imaginer comment réparer, avec leurs pouvoirs, ce quotidien dévasté.Un « Super » peut il comprendre la douleur et les plaintes?

Pendant un instant, en laissant chacun parler et écouter, voir et se montrer, exprimer sa peur et son espoir, nous essaierons tous de revenir à « Fukushima » (littéralement : l’île du bonheur).


Conception : Mourad Beleksir - Interprète : Miki Akinnaga - Développement media : Mitsu Toriyama

Complicité artistique: Mei Shigenobu

Clouds : Akira Ito

Avec la participation des éléves de des écoles de Kuboyoshi et de la préfecture de Fukushima

Ms. Atomos was the heroine of 17 novels published in Angoisse between 1961 and 1963. The sinister Mrs. Atomos (her real name, Kanoto Yoshimuta) is a Japanese genius who terrorizes the world and dreams of revenge Destruction of Hiroshima and Nagasaki.

Designed as a result of the 2011 disaster, this project is the result of working together with children from different schools in Fukushima Prefecture. In the world of childhood populated super hero, what super could have saved this city from the disaster and how? Following the example of the "Kamishibai", a traveling theater of the turn of the century, each child chose, designed and interpreted his favorite super hero or super villain. Each child will formulate the reasons for their choice and the imagined scenario, in order to establish a dialogue with the other superheroes.

Disasters are the daily life of these images of paper, and monsters of all shapes crush each day Tokyo or Osaka. But this time, who is it that could rise to repair this catastrophe, and restore this shaken certainty of the world. It is by endorsing each one a character of "Super", that the children will have to imagine how to repair, with their powers, this devastated daily. A "Super" can understand pain and complaints?

For a moment, letting everyone speak and listen, see and show, express their fear and hope, we will all try to return to "Fukushima" (literally: the island of happiness).



私はあなたに会う

わたしはあなたを覚えている

あなたは誰?

あなたは私を壊している

あなたは私にふさわしい

私は一体どのようにてこの街を知り得るのだろう

私は愛するために作られたのか?

僕はどうやって知り得るのだろう。

あなたが私の身体に手袋のようにはまるのかを