Come Bach

Sur les 41 mouvements des Partitas pour clavier de Johann Sebastian Bach

“Come Bach” est une suite de Danses de 3h 30 composées sur les 41 mouvements des 6 Partitas pour clavier de Johann Sebastian Bach

For his new project Mourad Beleksir examines the human desire for connection, the quest for encounter and the yearning for fulfillment in a cosmos of increasingly fleeting concepts of lifestyles, relationships and society. In Come Bach "individuals search for meaning, fulfillment, the next kick, connection with one another – they encounter each other, they lose each other and they find each other. The figurative forms and patterns of movement in Mourad Beleksir’s choreography, which can rapidly switch from brute strength to closeness, intimacy and vulnerability, tell in a different language how this world leaves its marks on the human body…

Le Rap apparaît aussi à ses auditeurs et aux employés qui le fabriquent comme un monde. Et comme le monde, c'est fascinant. Dans le Rap le fétichisme va peu là où on le montre, c'est­ à­ dire aux sons, aux machines ou aux vedettes : c'est l'argent qui fascine, il y circule si vite qu'on a du mal à comprendre comment quelque chose d'aussi lent, d'aussi figé qu'une valse de Strauss pouvait tourner la tête.L'argent est le rythme du Rap. La jeunesse et le succès sont sa beauté, et des organisations d'escrocs plus véloces et féroces que beaucoup de polices d'Etat font sa loi. Dans le Rap, tout brille, même la misère : c'est un monde de passions, d'aventures, de fortune, de travail volontaire, d'exploitation insensée, d'usure accélérée. C'est un monde qui promet tout au spectateur qui n'a rien. Tout ce qui est Rap est tolérable.

Pour ce projet Mourad Beleksir et les productions de l’invisible examine le désir humain pour la connexion, l’échange et l'aspiration à l' épanouissement, dans un univers rempli de modes de vie interchangeables et de concepts de plus en plus éphémères. Dans "Com Bach" Mourad Beleksir explore le sens et son absence, grâce à une mathématique de la danse retrouvée avec les Partitas de Bach.
Ils se rencontrent, se perdent et se trouvent, dans une multitude de variations. Les formes et les motifs figuratifs de la danse, dans la chorégraphie de Mourad Beleksir , peuvent passer rapidement de la force brute à la proximité, l'intimité et à la vulnérabilité. "Com Bach" raconte dans une langue différente comment ce monde laisse ses traces sur le corps humain ...
La scène devient alors un terrain d'essai sur lequel les relations entre les danseurs, chanteurs, musiciens et acteurs sont constamment re négocié, re- connecté.

Conception : Mourad Beleksir

Son : Martial Degli esposti

Joueurs : Pascale Degli Esposti, Pierre Brunet, Stefanie Rapin, Thu-Anh Nguyen, Martial Degli Esposti, serge Louis Fernand, Mr Learn, Roman Testud.